400 kilos d’explosifs dans le Bas-Rhin : les démineurs de Strasbourg en première ligne

Mardi matin, les démineurs de Strasbourg se sont retrouvés au Liebfrauenthal, à Goersdorf, devant pas moins de 400 kilos d’explosifs datant de la Seconde Guerre mondiale. Leur mission : les neutraliser afin de garantir la sécurité des habitants.

Les explosifs abandonnés dans un ancien dépôt de munitions américain n’ont jamais été retirés par le passé. Les traces de la période sombre de 1944-1945 n’arrêtent pas de hanter la région, entre traces d’expérimentations humaines et mortiers délaissés à l’air libre.

Grenade, obus et mortier : le sol alsacien, toujours un danger

En effet, l’Alsace, dont même la ville de Strasbourg, contient encore une multitude de mines datant de la Seconde Guerre mondiale. Il y a de cela à peine un an, le chef démineur Nicolas Dominiak confiait que des engins de guerres chargés de poudre sont retrouvés régulièrement à Strasbourg. Ces munitions gardent encore un haut taux de dangerosité, malgré leur âge et leur état de délabrement.

Les forêts alsaciennes quant à elles sont jonchées par endroit de projectiles enfoncés dans le sol, dont certains prêts à exploser à la moindre secousse irrégulière. Selon les experts, le déminage complet de Strasbourg et de la région du Bas-Rhin en général prendra encore plus de 300 ans pour un nettoyage total et complet.

Une mission sous haute tension

Lors de la mission de ce mardi 3 mai, une équipe de démineurs, entourée de gendarmes et de sapeurs-pompiers ont neutralisé un par un des mortiers potentiellement actifs. L’origine de ses munitions remonte précisément à une opération américaine avortée en 1944, laissant derrière elle des mortiers de 80 millimètres contenant chacun plus de 2 kilos de substances explosives.

Lire :   Wedding Planner en Alsace : pourquoi, pour qui, combien ça coûte ?

La mission de déminage a duré plusieurs heures et s’est terminée en fin d’après-midi. Au total, plus de 200 mortiers ont été retirés. Comme il est d’usage de le faire d’après le protocole officiel, un camion spécial des forces de déminage s’est chargé d’acheminer les mortiers vers la ville de Metz afin qu’ils y soient détruits sans danger.

Le service de déminage de Strasbourg rappelle qu’en cas de découverte d’engins explosifs et de guerre, il est primordial de contacter le service de déminage en appelant le 17 et de s’éloigner de la zone à risque dans les plus brefs délais. 

Nour H. Bakhos

Rédactrice depuis plus de trois ans, l'actualité, l'entreprenariat et l'histoire sont mes passions. Flâneuse, bosseuse et amoureuse de l'écriture, je sillonne le web sans jamais m'en lasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.