Le marché de Noël de Strasbourg fait la guerre à la tartiflette et au champagne

Noël arrive à grands pas et avec lui, le traditionnel marché de Noël de Strasbourg s’annonce. Mais cette édition présente quelques petites particularités et cherche à rompre avec les dernières années où l’événement avait attiré critiques et mécontentement.

Portée à la connaissance du grand public il y a de cela une semaine, la liste des objets autorisés ou interdits au marché de Noël de Strasbourg a provoqué de vives réactions, aussi bien de la part des internautes que de certains élus. Si certains produits ne sont pas relevés, d’autres comme le champagne ou les crucifix font couler beaucoup d’encre.

Une liste qui fait jaser

Dans un objectif de ramener le marché de Noël de Strasbourg vers ses premières racines, la mairie EELV a fait le choix d’interdire ou d’autoriser à la vente certains objets, voire garder quelques produits sous « réserve ». Une nouvelle qui a reçu un avis mitigé, mais où de nombreux produits semblent créer une opposition unanime.

Parmi les produits interdits se trouvent : les beignets au chocolat, les articles de Noël pour chiens et chat, le popcorn, le poulet grillé, le champagne, les ponchos, les parapluies et bien d’autres.

Du côté des produits « sous réserves » se trouve les crucifix, les boules de neige de Noël, les grogs de Noël, les donuts de Noël, les bières chaudes, les tapis de souris et les calendriers ou décapsuleurs.

Les produits mis « sous réserves » obéissent à une règle de qualité. En effet, le conseil du marché de Noël ira à la rencontre de chaque vendeur et inspectera les objets faisant partie de la catégorie « sous réserves » l’objectif : ne vendre que des produits de standing, régionaux ou fabriqués en Europe. Les produits fabriqués en masse et importés depuis l’Asie seront recalés.

Lire :   5 conseils immobiliers pour investir à Strasbourg

Une nouvelle réglementation contre le “supermarché à ciel ouvert”

Si la mairie a décidé de changer légèrement les règles, c’est à la suite de multiples retours négatifs quant au marché de Noël de Strasbourg de l’année dernière. Décrit tel «  un supermarché à ciel ouvert” le marché proposait de tout, au point d’en perdre pour certains son âme. La mairie souhaite ainsi revenir à l’essentiel de l’événement avec des produits locaux, européens et de qualité. Pour la maire EELV de Strasbourg, il en va de l’image du marché.

Mais cette réglementation arrive aussi au pire moment. Prévenus à peine 2  mois avant Noël, la plupart des marchands ont déjà passé commande et attendent la livraison de leur marchandise. Ainsi, nombre de stands se retrouvent avec des stocks sur les bras impossibles à vendre, comme les calendriers ou les grogs de Noël.

Un rétropédalage de la commission

Suite aux retombées négatives, il semblerait que le comité opère une légère retraite. Premier terrain cédé : le champagne sera de nouveau autorisé sur le marché. Les membres du comité quant à eux indiquent depuis que la liste n’est que « temporaire », et peut être amenée à subir des modifications. Ce qui est certain, c’est que le marché de Noël de Strasbourg 2022 promet quelques rebondissements !

Nour E. Bakhos

Rédactrice depuis plus de trois ans, l'actualité, l'entreprenariat et l'histoire sont mes passions. Flâneuse, bosseuse et amoureuse de l'écriture, je sillonne le web sans jamais m'en lasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *