Concert de l’Harmonie : le concert à ne rater sous aucun prétexte, au Temple Neuf

 La Paroisse du Temple Neuf de Strasbourg continue sa saison culturelle et propose ce samedi 4 juin un concert de musiques classiques qui promet d’être inoubliable. Orchestré par l’ensemble de l’Harmonie Caecilia, dirigé par André Hincker et fier d’un bagage de plus de 140 ans, le concert réunira un large répertoire d’œuvres cultes : Tarentelle de Saint-Saëns, Festival march de Melartin, Procession of the Sardar d’Ippolitov-Ivanov et plein d’autres. Avec une entrée libre, les amateurs de musiques classiques et les mélomanes de musique harmonique sont attendus à 20h30.

L’Harmonie Caecilia 1880 Robertsau, un ensemble qui défend les œuvres classiques populaires

L’Orchestre d’Harmonie Caecilia de la Robertsau, fondée dans les quartiers strasbourgeois en 1880 est une harmonie qui a évolué au fil de l’activité musicale du faubourg des maraîchers il y a plus d’un siècle. De nos jours, l’ensemble compte plus d’une soixantaine de musiciens bénévoles qui maîtrise avec excellence les instruments à vent comme le hautbois, la flûte traversière, la clarinette, la trompette, le cor d’harmonie, le saxophone, mais aussi des percussions ou des instruments à cordes comme la contrebasse et la petite basse.   

En effet, en 1996 l’ensemble passe sous la direction du chef d’orchestre André Hincker et l’orchestre entier s’est donné pour mission principale de promouvoir les pièces originales pour exécution à vent, amenant avec lui un air de nouveau et un renouvellement du répertoire. Cette quête de renouveau couplée à la maîtrise de musiciens durant des concerts classiques populaires a valu à l’ensemble une notoriété mondiale qui dépasse les frontières de l’Alsace. L’harmonie s’est même vue récompenser par la Confédération musicale de France du grand prix d’honneur.  

Cette année, l’ensemble a trois dates de concerts prévus. Le premier est sur le point d’avoir lieu à l’église du Temple-Neuf, le second aura lieu le dimanche 6 novembre au Palais de la Musique de Strasbourg, et le troisième et dernier se tiendra le vendredi 16 septembre dans la salle de l’Escale.

Le concert du samedi 4 juin : une soirée idéale pour les amoureux de musique

Le moment de grâce se passe au Temple Neuf de Strasbourg à 20h30 ce samedi 4 juin. L’Orchestre d’Harmonie Caecilia 1880 de la Robertsau offre un programme inoubliable. Sans frais et totalement libres d’entrées, les auditeurs ayant apprécié le concert pourront laisser une contribution sur le plateau.

Parmi les temps forts attendus de la soirée, les solos sur la Tarentelle de Saint-Saëns de la flûtiste et de la clarinettiste Corinne Salchow et Martine Simon et l’accordéoniste Claude Siegwald lors de sa performance de l’Oblivion de Piazzolla.

Le programme complet du concert

Festival march – Erkki Melartin

Tarentelle pour flûte et clarinette – Camille Saint-Saëns

Marche en ré mineur – Anton Bruckner

Procession of the Sardar – Mikhail Ippolitov-Ivanov

Galop, extrait du ballet « The Limpid Stream » – Dmitri Shostakovich

How to train your dragon – John Powell

Walking the dog – George Gershwin

Oblivion – Astor Piazzolla

Paris-Montmartre – Giraud/Auric/Kosma

La Cumparsita – Matos Rodriguez

Tico-tico no fubá – Zequinha de Abreu (conclusion du concert) 

Nour H. Bakhos

Rédactrice depuis plus de trois ans, l'actualité, l'entreprenariat et l'histoire sont mes passions. Flâneuse, bosseuse et amoureuse de l'écriture, je sillonne le web sans jamais m'en lasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.